Une journée de la vie de Gustave Bossman

Un directeur de multinationale est sur le point d’inventer l’action marketing sublime qui lui permettra de gagner tout le marché.

Dans sa nouvelle création, Claude Jean a choisi de traiter avec humour du thème de la finance, et plus particulièrement du monde de la bourse et des actions.

Cette pièce qui réunit 12 comédiens et un pianiste souligne, non sans ironie, la poésie qui existe dans les marchés boursiers.

Si la pièce suit les différentes étapes du mécanisme boursier : de l’effervescence créée autour d’un produit qui séduit les actionnaires à la montée furieuse des rêves de profits puis l’explosion inévitable qui fait fondre tous les espoirs, l’intérêt du texte de Claude Jean réside dans le fait que le produit coté en bourse est la poésie… ! Une manière de montrer la futilité du jeu et de dévoilé à certains sens cachés de la démarche des actionnaires.

La pièce se déroule à un rythme toujours croissant, qui suit les fluctuations de la bourse, et s’intéresse aux différents personnages qui entourent Gustave Bossman, grand spécialiste des marchés, toujours prêt à prendre tous les risques pour augmenter ses profits.

En contrepoint, une histoire plus poétique se développe autour de Charlotte, la fille de Gustave Bossman, qui permet de porter un regard critique mais aussi indulgent sur le monde de chiffres.

Le spectacle intègre en interaction avec le texte des extraits de chansons de Brel et Brassens, ainsi que des créations originales de Simon Lannoy.